Les dents de sagesse sont les dernières dents à éructer. Ces troisièmes molaires sont en quelque sorte le vestige de l’époque ou l’homme avait un régime alimentaire majoritairement constitué de racines, baies et viandes crues.

 
dent-de-sagesse-incluse
 
Si les dents de sagesse participent à renforcer la puissance masticatoire lorsqu’elles sortent dans la bonne position, il arrive fréquemment que celles-ci doivent être extraites par un chirurgien-dentiste car représentant un risque sur le long terme pour le reste de la dentition.

L’extraction d’une dent de sagesse est recommandée lorsque :

  • la dent de sagesse n’est que partiellement éructée
  • elle ne sort pas à la verticale, mais avec un angle, voire tout bonnement à l’horizontale (on parle de dent de sagesse incluse). Mal éructées, les dents de sagesse seront aussi plus difficiles à brosser convenablement et donc plus exposées aux affections bucco-dentaires, caries en tête de liste
  • la dent de sagesse est implantée trop près de la molaire qui la précède. Quand une dent de sagesse pousse au contact d’une autre dent il arrive fréquemment que l’émail ou la racine de cette dernière soit endommagé, conduisant si rien n’est fait à devoir extraire la dent de sagesse et la molaire abîmée
  • il n’y a pas assez de place dans le fond de la bouche, ce qui peut empêcher de fermer complètement les mâchoires ou éventuellement conduire à des problèmes orthodontique
  • le développement des dents de sagesse est douloureux et s’accompagne de signes infectieux.

 

Dents de sagesse : douleur, gonflement des gencives et autres symptômes

La poussée des dents de sagesse s’accompagne de symptômes qui ne trompent pas :

  • gonflement de la joue et la gencive du côté ou pousse la dent de sagesse
  • les gencives sont rouges, passablement irritées du côté impacté
  • sensibilité au touché de la zone affectée
  • l’apparition de fièvre ou la formation d’abcès doivent vous pousser à consulter : ces deux symptômes sont le signe qu’une infection est en train de gagner la dent de sagesse

 

Comment se déroule l’extraction des dents de sagesse

L’extraction des dents de sagesse est une procédure simple et pratiquement indolore. C’est d’autant plus le cas lorsqu’elle est réalisée avant que les dents n’émergent des gencives. Il faut garder à l’esprit que plus un patient est jeune, plus il est facile d’opérer les dents de sagesse.

En effet, les tissus durs et mous qui entourent les dents de sagesse non éructées se solidifient au fil du temps, de même que les racines des dents de sagesse mettent un certain temps à s’ancrer dans le parodonte (l’ensemble des tissus osseux et musculaires qui soutiennent la dent).

Le plus souvent, le retrait des dents de sagesse s’effectue sous anesthésie locale. Au cours de la procédure, le chirurgien va ouvrir vos gencives et retirer les dents de sagesse non éructées. Soit en les tirant d’un seul tenant, soit en les sectionnant en tronçons à l’aide d’un outil rotatif. Si la dent de sagesse est déjà éructée, le dentiste va la désolidariser du parodonte en lui faisant effectuer une série de tours et de mouvements avant de pouvoir la retirer

Des points de suture peuvent être posés en cas de besoin. Les fils, s’ils ne sont pas résorbables, devront être retirés dans les dix jours.