Il arrive que certains patients aient une structure osseuse parodontale insuffisante et doivent bénéficier d’une greffe osseuse avant de se faire poser des implants.

 
greffe osseuse pre implantaire
 
Si elle peut paraître impressionnante au premier abord, cette procédure est heureusement sûre, indolore et prédictible avec facilité.
 

Dans quels cas recourir à la greffe osseuse parodontale ?

Le chirurgien-dentiste estime qu’une greffe osseuse s’impose lorsque les patients n’ont pas assez de « matière » osseuse parodontale en bonne santé et ne peuvent donc pas dans l’immédiat bénéficier d’un traitement implantaire. La dégradation des tissus osseux du parodonte peut être causée par :

  • la mauvaise érection des dents, en particulier des dents de sagesse. Lorsque les dents ne poussent pas correctement à la verticale, elles peuvent pousser contre les dents avoisinantes ou dans certains cas, contre les os parodontaux, ce qui les endommage rapidement
  • les maladies parodontales : comme leur nom l’indique, ces infections buccales s’attaquent aux tissus parodontaux, les tissus durs (os) et mous qui maintiennent les dents via l’ancrage des racines dentaires. À terme, la plus connue d’entre-elles, la parodontite, provoque l’infection des tissus parodontaux, ce qui conduit à de vives douleurs et à la chute des dents
  • une mauvaise hygiène bucco-dentaire : des dents mal nettoyées sont exposées aux dommages des caries et du tartre. Si on ne présente plus les premières, le second gagnerait lui, à être connu. Le tartre est formé à parti des résidus alimentaires et des bactéries qui pullulent dans la plaque dentaire. Lorsqu’elle n’est pas évacuée, la plaque dentaire se fixe dans la bouche, en particulier dans la région du collet dentaire et durcit rapidement. Elle se minéralise pour former le tartre. Or le tartre en se déposant attaque et repousse les tissus gingivaux, peut passer sous la gencive et aller jusqu’à attaquer, dans certains cas, les tissus osseux parodontaux
  • en cas de trauma buccal sévère, suite par exemple à un coup ou à un accident ayant endommagé la dentition

 

Comment se passe une greffe osseuse ?

Les greffes osseuses sont des procédures sûres et ont un taux de succès élevé. Il existe plusieurs techniques pour recréer de la matière osseuse saine et adaptée à recevoir des implants sur des mâchoires mêmes endommagées. À chaque fois, celles-ci ont pour point commun d’impliquer le prélèvement de tissus osseux endogènes et leur greffe à l’endroit à reconstituer.

En fonction de la taille de la zone à greffer et de l’environnement buccal des patients, les tissus prélevés, appelés greffons, pourront être captés…

  • sur l’os du bassin
  • sur les os de la mandibule
  • sur l’os pariétal, os plat participant à la formation de la voûte crânienne

Les greffes osseuses parodontales localisées sont réalisées au fauteuil sous anesthésie locale. À l’inverse, les cas de greffe les plus étendus nécessitent de passer par une anesthésie générale.

Une fois l’opération terminée et le greffon mis en place, le patient doit suivre un traitement antibiotique prescrit pour limiter les risques de complication infectieuse. De même, des antidouleurs permettent de calmer d’éventuelles sensations désagréables.

Enfin, il est impératif de ne pas fumer, ne pas boire à la paille et limiter la prise d’aliments acides pendant les jours qui suivent l’opération (au moins 4 jours pour la cigarette) afin de ne pas perturber la prise des tissus greffés.

Les implants seront installés plusieurs mois plus tard, une fois la structure osseuse redevenue saine et solide, synonyme de succès implantaire.